-->
ACCUEIL > A VOIR A FAIRE > Agenda
Retour aux résultats
   

                

Cliquer sur la photo pour l'agrandir

Exposition : Auguste Chabaud, du fauvisme à l'impressionnisme

8 rue Saunerie
04200 Sisteron
Téléphone : 04 92 61 54 50
Mél : service-culture@sisteron.fr
Site web (URL) : http://www.sisteron.com/service-culture-et-patrimoine

Né à Nîmes en 1882, à l’âge de 15 ans, il entre à l’Ecole des Beaux-Arts d’Avignon, où il a pour maître Pierre Grivolas, qui avait déjà formé René Seyssaud....


... Ensuite, le jeune homme se rend à Paris où il préfère aux leçons académiques de Cormon les cafés du quartier Latin : la vie parisienne lui aiguise sa compréhension du monde, développe une intelligence graphique qui le distinguera. Paris, la nuit surtout, le fascine. Les lumières artificielles de la ville lui arrachent des tons d’une rare violence, des contrastes poussés à leur paroxysme. Il s’agit là de sa période fauve qui fut longtemps l’objet d’une collection assidue de l’acteur Alain Delon ce qui a fait grimper la cote de celui que l’on appelle le « Fauve Provençal ». Cependant, le Midi qui lui a donné naissance le rappelle à son écrasant soleil, engloutissant les couleurs plus qu’il ne sublime l’intensité de chacune. De retour auprès de sa mère, au Mas de Martin à Graveson, à mille lieues de l’enivrement des cafés et des fêtes parisiennes, du délassement suave et salutaire apporté par les filles des maisons closes, le peintre débute sa période bleue , quasi impressionniste, en affirmant sa vocation dans l’observation des scènes de la vie rurale : les bergers et paysans, le travail à la ferme, les animaux de basse-cour remplacent la chanteuse de cabaret, la fille de joie, les escaliers réverbérés de Montmartre. Le bon cheval de trait remplace le cadavérique cheval de fiacre. La volupté se change en rusticité. C’est aussi la disparition d’un univers grinçant, démesuré, impitoyable et malsain, déconnecté de la terre, pour l’avènement d’un monde rural où le labeur s’écoule au rythme des saisons, dans un ordre naturel et contemplatif. Le mas familial, cette gangue de rigueur, de parcimonie, c’est le bon pain de sa vie. Il est aussi bien sa prison de tempérance que son terroir fertile, la terre nourricière de son oeuvre. En 1913, il a exposé aux Etats-Unis aux côtés de Matisse, Derain, Vlaminck et Picasso. Aujourd’hui, on peut voir certaines de ses œuvres au musée Cantini de Marseille, au musée d’Art Moderne de Paris, au Centre Pompidou, au musée du Petit Palais à Genève et au Musée Chabaud à Gravenson dans les Alpilles que le Conseil régional Paca lui a consacré.


PERIODES D'OUVERTURE

Du 02/06 au 28/07/2018, tous les jours.
Vernissage le samedi 2 juin à 11h00, suivi d'une visite commentée à 15h00 par Alexis Pentcheff, expert et galeriste à Marseille.

TARIFS

Entrée libre.


LIEUX ET INFORMATION


Espace d'Ornano
8 rue Saunerie
04200 Sisteron
Téléphone : 04 92 61 54 50
Mél : service-culture@sisteron.fr
Site web (URL) : http://www.sisteron.com/service-culture-et-patrimoine
Page facebook : https://www.facebook.com/culturesisteron

LOCALISATION

Retour aux résultats

 

 

 

 

     

       
       

 

 

 

 

Office de Tourisme

SISTERON-BUËCH
1, Place de la République
04200 SISTERON 
Tél. +33 (0)4 92 61 36 50

 

 

 

 

Mentions légales    |    crédits photos    |    ©2018    |    Contact    |    Réalisation Galets Bleus Web   |